Yves Casaubon 1949-2009

Le 16 août 2009 à l'âge de 60 ans est décédé Yves Casaubon des suites d'un long combat contre un cancer de l'estomac. Yves était un Arbitre International aux échecs et la référence en arbitrage au Québec. Je lui dédie donc cet hommage.

J'ai connu Yves en 1996 là où je suivis mon cours d'arbitre local à Montréal sous ses exemplaires enseignements. Voici une de ses anecdotes: au COM, un joueur avait réclamé de son adversaire, qui voulait roquer, mais qui avait touché sa tour en premier, qu'il joue sa tour au lieu de roquer. Yves disait que cette réclamation avait lieu uniquement dans les basses classes. Comme par hasard ce joueur, c'était moi. Quand j'ai levé la main pour le lui dire, la surprise d'Yves était grande. Toute la classe a pouffé de rire.

Toutes les fois que je jouais dans un tournoi où il était arbitre, je passais le plus clair de mon temps, lorsque ma partie était finie, dans la salle des arbitres à discuter avec Yves de règlements et de cas tordus. Il avait réponse à tout. En 2005, alors que ma carrière d'arbitre battait de l'aile depuis la fermeture du club d'échecs de Charny, j'ai demandé à Yves s'il était possible que j'arbitre des tournois avec lui pour pouvoir monter en grade d'arbitre et m'améliorer. C'est ainsi, qu'en 2006, il m'a demandé d'arbitrer le Championnat Ouvert de la Mauricie à ses côtés. Ce fut une expérience des plus enrichissante pour moi et je me suis donné à fond dans mon rôle d'adjoint. Yves a si bien apprécié mon travail, qu'il a recommandé à la FQE de me prendre comme arbitre au COQ 2006. Car selon lui, j'étais prêt pour la fonction d'arbitre Sénior. J’étais supposément adjoint à Yves Casaubon, mais dans les faits, Yves ayant d’autres engagements ailleurs, était que sporadiquement sur les lieux du tournoi. Donc, j’étais seul dans la fosse aux lions plus souvent qu’autrement. En 4e ronde, un litige hors du commun se produisit, je rends difficilement une décision, mais le joueur qui se sent lésé a logé un protêt. J’étais très nerveux en attendant la décision du comité d’appel, car j'étais là pour passer mon titre de Sénior et j'avais peur d'échouer. Yves trouva les bons mots pour me rassurer me disant de ne pas me stresser avec cela, car lui ses décisions avaient été à quelques reprises devant les comités d'appel et qu'elles avaient même été renversées en me montrant un document le relatant. Dans la situation, il disait que j'avais pris la meilleure décision. C'est ainsi que grâce à la recommandation d'Yves j'ai obtenu mon titre d'arbitre Sénior à l'été 2006.

Par la suite, j'ai arbitré le COM 2007 et 2008 avec Yves. Cependant, pour l'édition 2009, Yves n'ayant plus la santé j'ai dû avoir un autre partenaire pour l'arbitrage de ce tournoi. À l'été 2009, la situation s'y prêtait bien la FQE me demanda d'être arbitre en chef du COQ et responsable des deux sections cotées FIDE. Après quelques semaines la FQE m'a demandé si j'avais objection à intégrer Yves dans l'équipe? J'ai accepté sans aucune hésitation. Étant donné que c'était un tournoi coté FIDE, je préférais même qu'il soit là, car au niveau de la FIDE j'avais peu d'expérience. Yves disait qu'il tenait à arbitrer ce tournoi, car ça serait son dernier. Fort probablement qu'il savait qu'il lui en restait plus pour longtemps. Ça m'a fait plaisir de travailler avec lui pour une dernière fois. Je n'ai peut-être pas toujours été d'accord avec certaines de ses décisions quand on travaillait ensemble. Mais à tête reposée je m'apercevais que ses décisions relevaient d'une grande sagesse que j'espère atteindre un jour.

Yves avait un grand respect pour les autres, encourageant nos bons coups et nous signifiait nos erreurs avec une telle gentillesse et diplomatie qu'on se sentait en confiance; on avait envie de recommencer et de faire mieux la fois suivante.

En terminant, je tiens à vous remercier Yves, du grand service que vous m'avez rendu en me donnant ma chance de me faire valoir en 2006 en travaillant à vos côtés. Je m'en souviendrai pour toujours...C'est grâce à vous si j'en suis rendu où je suis dans l'arbitrage. Au revoir prof et bon repos! J'espère que votre élève a été à la hauteur de vos attentes. Sincèrement, je vous lève mon chapeau (sans jeu de mots)!

 

En Mars 2006 lors de mes débuts au Championnat Ouvert de la Mauricie avec et l'équipe du COM. Dans l'ordre: Jean Deshesnes, Yves Casaubon, J.-R. Boutin, Roger Greiss et Jacques Baril.

 

À l'été 2006 au Championnat Ouvert du Québec à Montréal. Dans l'ordre:Yves Casaubon, Technicien Mon Roi, Alexander Moiseenko GMI, et J.-R. Boutin (Photo tirée de l'échec+ 169 septembre-octobre 2006).